[Santé] Alimentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Santé] Alimentation

Message  Tifenn le Ven 11 Mar 2011 - 15:24



1- Les principes :

Contrairement au chien ou au chat, le furet est un carnivore strict, c'est-à-dire qu'il ne peut manger que de la viande. Son système digestif est en effet très court, et n'est pas conçu pour digérer les fibres des végétaux et des céréales.
Une fois pris conscience de cela, il devient plus facile de comprendre que l'alimentation idéale du furet se compose de proies (poussin, souris, pintadeau, caille, lapin...). Beaucoup de propriétaires de furets étant de grands amis des animaux, il est parfois difficile de nourrir son animal avec un autre animal mort entier (tête, plumes...). Certains préfèrent donc donner de la viande fraîche uniquement crue, complétée par des abats (rapport total de 95% de muscle et gras, et 5% d'abats), afin de "reconstituer" une proie. Cette alimentation est toutefois incomplète, il faut ajouter des vitamines (levure de bière...) et des compléments afin de l'équilibrer au maximum et que l’alimentation de votre furet ne comporte pas de carences. Beaucoup de sites internet peuvent vous conseiller dans cette alimentation, notamment les sites traitant de BARF (Biologically Appropriate Raw Food) ou de RAW-feeding (tels que www.b-a-r-f.com ou www.tribu-carnivore.com ).
La vie actuelle fait que l'on s'intéresse moins au bien-être de l'animal et que l'on choisisse plutôt la solution de facilité en donnant des croquettes (censées être équilibrées). Si vous optez pour cette solution, il vous faut absolument des croquettes d'excellentes qualités. Apprendre à lire et à décrypter une composition de croquettes est primordiale lorsque vous possédez un furet, en effet l'alimentation du furet conditionne quasiment tout le reste de sa santé, des croquettes de mauvaise qualité ou non adaptées donneront un poil terne, un manque d'entrain, des carences, des diarrhées et des problèmes de santé à plus long terme comme des insulinome ou autres cancers, malheureusement fréquents chez ces petites bêtes.
Le poids d’un furet varie énormément entre l’hiver et l’été, il est donc important de peser régulièrement votre furet (une fois / mois étant l’idéal), et de noter ce poids afin d’avoir une courbe d’évolution selon votre furet et la saison. Si vous souhaitez vérifier son poids en plein été et que la dernière fois que vous l’avez pesé c’était en plein hiver 2 ans auparavant, vous ne serez pas plus avancé son poids ne voudra rien dire, et lors d’un problème de santé ce poids sera très important.

2- Les croquettes :

Les croquettes qui se rapprochent le mieux de la physiologie du furet ne sont pas les croquettes pour furet (trop pauvres en protéines), mais les croquettes pour chatons! Prenez de bonnes marques (achetées en animalerie, surtout pas en grande surface), voire sur internet pour certaines marques vendues notamment au Canada, et qui sont les mieux adaptées. Sachez que dans la nature, le furet ne peut chasser que des volailles, et autre petit gibier, ne lui donnez donc pas de porc, bœuf, et autres viandes rouges. La plupart des poissons sont toxiques pour les furets, il ne faut donc pas donner de croquettes au poisson.
Dans la composition des croquettes, la proportion idéale des protéines/graisses doit être de 35 à 48% de protéines, de 16 à 18% de lipides, d'environ 25% de glucides, de 3 à 4% de fibres et de 8 à 10% de cendres. Eliminez tous les paquets qui ne rentrent pas dans ces zones, ils ne seront pas correctement équilibrés.
Pour les ingrédients, sachez que le premier élément indiqué est celui qui est le plus présent dans la composition, bannissez donc tous ceux qui ne parlent pas de viande (maïs, riz, blé...), et privilégiez en premier ingrédient "viande fraîche" style poulet, dinde..., et surtout pas farines de viande, ou sous-produits de viande, car ils ne contiennent que les becs, ongles, pattes, et autres parties qui n'apportent strictement rien au furet.
Les croquettes qui actuellement sont les mieux équilibrées pour les furets sont : Orijen poulet, Acana wild prairies, Applaws chaton, Nutrivet chaton (croquettes fabriquées en France), et bien d’autres encore…

3- Les friandises :

Il n’est pas rare de vouloir faire plaisir à son animal ou le récompenser par de la nourriture, mais attention, la grande majorité des friandises vendues dans les commerces sont bourrées de sucre de graisse et de céréales, et ne sont donc pas du tout adaptées aux furets et à leur santé digestive fragile.
Certaines heureusement, produites plus naturellement ne sont pas aussi nocives, on peut ainsi citer les marques Cosma, Almo Nature ou Thrive par exemple (attention toutefois à bien vérifier la composition car toutes les gammes vendues ne sont pas bonnes pour les furets !).
Pour des friandises encore plus naturelle, vous pouvez donner du jaune d’œuf (selon le gabarit du furet, au maximum tous les 15j à 1 mois), des petits morceaux de blanc de poulet ou de dinde (toujours crus, jamais de jambon car c’est cuit et en plus beaucoup trop salé), voire de canard, et pour ceux qui aiment, un pilon de poulet avec l’os et un peu de chair autour (il ne mangera pas l’os mais le fait de « rogner » autour lui permettra de nettoyer ses dents).
Pour faire les soins de base comme nettoyer les oreilles ou couper les griffes, il peut être nécessaire « d’occuper » le furet, et la nourriture reste un bon moyen pour cela (cela fonctionne aussi très bien chez le vétérinaire lors des vaccins ou pour une prise de sang par exemple, pensez à en apporter avec vous lors des consultations). Il existe des pates appétentes  qui permettent cela, les véto ont souvent du NutriPlus gel car cela marche aussi pour les chiens et les chats, mais celui-ci est plein de sucre donc à utiliser très occasionnellement. Je vous conseillerai plutôt du Gimpet Multivitamine ou du Tubidog saumon ou foie (par expérience le saumon est plus apprécié en général). Petite astuce, ces pates permettent aussi de faire prendre facilement un médicament à un furet : écrasez le comprimé entre deux petites cuillères, et mélangez la poudre ainsi obtenue avec un peu de pate appétente préférée de votre furet, il l’avalera ainsi sans trop de difficulté !
Enfin en « friandise » vous pouvez donner de la levure de bière (en comprimé ou en poudre dispersée sur les croquettes), en cure d’une semaine à 15j tous les mois voire tous les deux mois. Cela renforce les griffes et améliore le poil, et a aussi un petit effet positif sur le transit.
Ayez bien à l’esprit que le furet est un animal rustique qui tolère très mal les produits transformés, et ne peut digérer QUE des protéines animales. Son système digestif ne peut pas digérer les céréales, les fruits, les légumes et les produits laitiers ! Vous risquez en plus de le rendre malade à court terme (diarrhée), ainsi qu’à long terme (insulinome), le fait qu’il en mange quand vous lui donnez ne signifie pas que c’est bon pour sa santé…

4- En cas de diarrhée :

La diarrhée chez le furet (ou toute selle anormale : noire, verte, glaireuse ou granuleuse) est une urgence vétérinaire, les selles du furet sont représentatives de leur système digestif il est donc primordial de surveiller ses selles tous les jours en faisant la litière. Dès l’apparition d’une selle anormale il faut impérativement isoler chaque furet séparément lorsqu’ils sont à plusieurs, afin de déterminer « le fautif », et ne pas propager de germes aux autres. Si l’état général reste  normal (furet vif, joueur, mange et boit normalement) et que son poids est correct, surveillez le 24h de très près. S’il présente d’autres signes (vomissement, léthargie, maigreur, essoufflement, déshydratation, grincement de dents…) cela doit impérativement vous conduire chez le vétérinaire ! Un furet se déshydrate en quelques heures, et c’est une des causes principales de décès chez le furet… De plus, sachez qu’un furet se plaint rarement (pas de gémissements par exemple), mais pour autant peut souffrir, apprenez donc à surveiller votre furet car tout comportement anormal doit vous inquiéter.
En attendant de voir le vétérinaire s’il n’est pas disponible immédiatement, forcez votre furet à boire (incitez-le avec une petite cuillère pleine d’eau par exemple, les furets adooorent quand on les dorlote !), pensez à avoir chez vous des sachets de réhydratation pour bébé ou pour animaux (ça se vend en pharmacie, sans ordonnance et ça coute 3 fois rien, et en plus ça marche aussi pour les humains qui ont la gastro !), si vous n’en avez pas vous pouvez lui donner ¼ a ½ cuillère à café de miel pour maintenir sa glycémie s’il ne mange plus. S’il mange un peu, mixez ses croquettes et ajoutez un peu d’eau tiède, cela le fera boire en même temps et sera plus facile à digérer pour lui donc moins douloureux.
Ne donnez pas de traitement à un furet sans avoir vu de vétérinaire et donc sans  savoir la cause de son problème, la diarrhée chez le furet peut aussi être le signe qu’il a avalé un corps étranger resté bloqué (classiquement morceau de tissu ou de jouet, boutons de télécommande, bouchons d’oreille… bref tout ce qui est rigolo à mâchouiller !), lui donner un anti-diarrhéique dans ce cas-là provoquera une occlusion qui peut être fatale… et surtout ne jamais jamais jamais donner de paracetamol, ibuprofene ou aspirine à un furet (ca vaut aussi pour les chiens et les chats), ces produits sont MORTELS pour eux même à très faible dose.

5- Anorexie du furet :

Après la phase critique de toute maladie, votre furet va probablement développer ce que l’on appelle une « anorexie du furet », c’est-à-dire que même si son état s’est amélioré, il refuse de manger, en tout cas pas seul. Il est pourtant primordial qu’il se réalimente afin de guérir ou selon les pathologies, d’être en meilleure santé. Contrairement aux idées reçues, oui, un furet peut se laisser mourir de faim !
Il est donc vital que vous l’encouragiez à manger, que ce soit en lui donnant à la main au début, croquette par croquette (oui c’est long, mais nécessaire), en ayant bien à l’idée qu’un furet mange toutes les 3 à 4h, nuit comprise, donc il faudra vous relayer potentiellement s’il ne mange plus du tout seul.
S’il ne mange pas de croquettes du fait de son état de santé par exemple (lors d’une gastrite la paroi de l’estomac est très inflammé donc douloureuse, les aliments secs comme les croquettes sont donc déconseillés au début car leur forme est irritante), il existe plusieurs forme d’aliment thérapeutique que votre vétérinaire pourra vous conseiller (les furets peuvent être très difficiles, surtout malade, pensez donc que s’il ne veut pas d’un aliment, un autre lui ira certainement), et ce jusqu’à ce qu’il puisse à nouveau s’alimenter seul avec ses croquettes (pour les furets habituellement nourris aux proies c’est pareil).
Il existe donc des boites de pâtés toute prêtes (en ajoutant quand même un peu d’eau tiède cela les rend généralement plus appétents pour les furets), comme A/D de Hill’s ou Recovery de Royal Canin. Il existe également des sachets de poudre à reconstituer dans de l’eau tiède comme Carnivore Care de Oxbow ou Convalescence Support de Royal Canin. Il existe un aliment liquide « prêt à l’emploi », le Fortol, mais qui est très sucré donc peu utilisé pour les furets. Vous pourrez également trouver un produit qui force l’appétence et qui est nutritif, c’est le Nutribound chat de Virbac, à ajouter à des croquettes mixées par exemple.
Tous ces produits sont hyperprotéinés donc très nutritifs et idéaux pour la convalescence, mais ne sont pas adaptés pour le long terme chez les furets, il faut donc impérativement amorcer la transition pour le retour à l’alimentation de base dès que l’état général (et la coopération du furet !) vous le permet.




avatar
Tifenn

Messages : 1547
Date d'inscription : 11/03/2011
Age : 31
Localisation : Clermont-Ferrand

Voir le profil de l'utilisateur http://latribudesfurets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum